Grottes

La grotte de Bara-Bahau

La grotte de Bara-Bahau, longue d’une centaine de mètres, est l’une des grottes ornées paléolithiques de la vallée de la Vézère située sur la commune française du Bugue. Elle présente un intérêt géologique, notamment par ses concrétions excentriques, et surtout préhistorique, par les gravures pariétales qu’elle renferme.

Elle tient son nom d’une onomatopée de l’occitan local qui signifie « badaboum » en référence à des blocs effondrés visibles dans la première salle. Propriété privée ouverte au public, elle a été classée monument historique en 1961.

La première partie de la cavité était connue depuis toujours. La partie profonde de la grotte, renfermant les gravures, ne fut en revanche découverte que le 1er avril 1951, par le célèbre spéléologue français, Norbert Casteret, et sa fille Maud qui fut la première à reconnaître les gravures pariétales.

La cavité a subi de nombreux aménagements destinés à faciliter l’accès aux gravures (nivellement du parcours souterrain, abaissement du sol sous les gravures, éclairages, escaliers et rampes) et leur lecture (négatoscope des gravures à disposition des visiteurs).

Cette grotte ne pose aucun problème de conservation et accueille annuellement plus de 10 000 visiteurs. Une exposition pédagogique comprenant des explications et des reproductions d’œuvres préhistoriques est présente à l’entrée de la grotte.